Peindre une nature morte

L’exercice que je vous propose, peindre deux fruits ronds de couleur unie, n’est pas une tâche trop compliquée, mais il vous donnera néanmoins l’occasion de travailler pas mal de paramètres, tout en gardant une grande marge de sécurité et de confort.

C’est un peu comme si vous déposiez votre bambin dans la pataugeoire de la piscine communale, on sait bien qu’il ne sait pas encore nager, et en procédant de la sorte vous limitez grandement les risques liés à son enthousiasme débordant face à ce monde inconnu. Ce premier contact avec la piscine sera pour lui un pur régal offrant quantité de sensations agréables, mais aussi de dangers insoupçonnés, c’est ce que je préconise pour vous jeter à l’eau en toute sécurité dans la réalisation de votre première nature morte à l’aquarelle.

Revenons-en à nos moutons, choisissez comme mentionné plus haut un ou deux fruits à dessiner, pas n’importe lesquels, prenez-en des ronds et de couleurs uniformes. Un pamplemousse et une orange, feront parfaitement l’affaire pour bien commencer, les ombres propres et la brillance naturelle de ces fruits vous donneront suffisamment de travail alors n’en n’ajoutons pas d’avantage et ne prenons pas le risque de vous décourager en si bon chemin.

De plus leurs formes sont très simples à reproduire, ce sont presque des sphères. Une petite faute de perspective dans la reproduction de leur forme devrait pouvoir passer inaperçue (en effet une sphère en perspective reste une sphère, quel que soit l’angle ou la distance de l’observateur).

Pour cette première approche, ne choisissez donc pas de fruits aux formes trop complexes ou mêlant plusieurs couleurs (bananes, certaines pommes, ananas, etc.) simplifiez au maximum.

 

Placez ces fruits sur une feuille de papier blanc afin de bien y voir le dessin des ombres portées et de distinguer leur couleur avec plus de facilité, un support coloré pourrait fausser votre perception.

 nature morte au pamplemousse

Réalisez un crayonné à l’aide d’un crayon hb ou 2b (ni trop gras ni trop sec) sur un papier aquarelle, n’appuyez pas trop sur la pointe de votre crayon. Votre crayonné doit surtout être celui des contours du fruit et du contour de l’ombre portée, vous pouvez également indiquer légèrement au crayon les limites de certaines zones de couleur qui vous semblent bien visibles, afin de vous faciliter la tâche de remplissage de la zone dite une fois le pinceau à la main.

 

Et puis lancez-vous…

Nature morte aquarelle